vendredi 23 août 2013

FAQ: Différences entre une école Montessori et une traditionnelle

Je suis entourée de gens qui ne comprennent pas bien Montessori et qui me disent des phrases comme: " De toute manière, il n'y a pas de grandes différences entre une école Montessori ou traditionnelle." Ou la sempiternelle phrase : " On s'en est sorti en allant à l'école normale alors je ne vois pas pourquoi mes enfants iraient ailleurs." Sous entendu, on a tous un job autour de la table.

Tout simplement parce que ce système laisse pleins de gens sur le côté et que même ceux qui ont un travail manquent souvent de confiance en eux. Combien de fois, j'ai entendu " Je déteste les maths..."

Voici un petit article:

_________________________________________________________________________________

Les inégalités d’accès aux différentes filières (juin 2013)


90 % des enfants d’enseignants observés en sixième en 1995 ont obtenu le bac environ sept années plus tard, contre 40,7 % des enfants d’ouvriers non-qualifiés et 27,6 % des enfants d’inactifs, selon le ministère de l’Education nationale. Les écarts sont considérables selon les milieux sociaux, notamment du fait de l’influence du niveau de diplôme des parents, dans un système scolaire très académique.

Le type de filière empruntée diffère fortement selon les milieux. Parmi les enfants d’ouvriers qui ont eu leur bac, 34 % l’ont eu dans une filière générale, 31 % dans une filière technologique et 34 % dans une filière professionnelle. Chez les enfants de cadres supérieurs, les trois quarts ont eu un bac général, 16 % technologique et 8 % professionnel. Au total, 40 % des enfants d’enseignants ont obtenu un bac dans la série scientifique, contre 4,6 % pour les enfants d’ouvriers non-qualifiés.

Bacheliers d'une génération
Selon la catégorie sociale des parents
Unité : %
Tous types de bac (1996)Tous types de bac (2002)Bac génér. et technol. (1996)Bac géner. et technol. (2002)Bac S (1996)Bac S (2002)
Agriculteurs70,569,752,853,724,117,7
Artisans commerçants57,463,546,053,612,513,4
Chefs d'entreprise74,083,965,676,721,729,6
Enseignants86,790,684,286,644,840,2
Cadres supérieurs87,787,683,984,242,441,0
Professions intermédiaires74,076,765,566,621,722,9
Employés de bureau59,162,149,750,513,811,0
Employés de commerce55,758,839,444,59,710,4
Employés de service43,438,029,426,67,02,7
Ouvriers qualifiés50,852,937,939,18,78,7
Ouvriers non qualifiés42,440,730,427,76,44,6
Inactifs29,927,622,117,64,03,7
Ensemble61,062,951,052,217,416,6
Lecture : 90,6 % des enfants d'enseignants contre 40,7 % des enfants d'ouvriers non qualifiés étaient bacheliers (général et technologique) en 2002.
Source : Ministère de l'éducation nationale - Enfants entrés en sixième en 1989 et 1995






























_________________________________________________________________________________

Je ne parle même pas du taux de chômage ou du nombre d'enfants qui ne comprennent pas un texte à l'entrée en 6ème.

Pour la première phrase, qu'on se le dise, je serais la première heureuse de pouvoir mettre ma fille dans l'école publique du coin de la rue. Seulement les différences sont énormes. Tant qu'il n'y a pas de professeur d'anglais au moins à mi-temps, que les classes ne sont pas verticales ( 3-6 ans),qu'il y a des notes et que la maîtresse choisit le temps dont l'enfant a besoin pour acquérir une notion, ma fille n'y mettra pas les pieds.

Faisons un petit tableau:


Ecole traditionnelle
Ecole Montessori
Classe de 25-30 enfants du même âge
Classe verticale (30 enfants de 3 niveaux différents)
Enseignement du français
Enseignement bilingue
Manuel scolaire, cahier, crayon
Matériel sensoriel avec contrôle de l’erreur
Période de travail, coupure du cycle
Cycle de travail ininterrompu
Pédagogie basée autour du professeur
Pédagogie basée autour de l’enfant
L’enfant est passif et reçoit des leçons
L’enfant est actif dans ses apprentissages
Discipline extérieure
Discipline intérieure
Education collective
Suivi individuel
Les erreurs sont des fautes que l’on doit éviter
Les erreurs font parties de l’apprentissage
Compétition
Coopération
Curriculum séparé par matière
Curriculum intégré
Les interactions sont à éviter
Les enfants sont encouragés à s’entraider et collaborer entre eux
L’objectif global est de finir le curriculum
L’objectif global est que l’enfant développe son autonomie, sa confiance en soi, sa discipline intérieur et sa joie d’apprendre
Assis sur une chaise la plupart du temps
Libre de travailler dans la position choisie
Sujet d’étude choisi pour lui
Etude de la notion en suivant ses intérêts
Table tournées vers la maîtresse
L’éducatrice se déplace de table en table