Affichage des articles dont le libellé est Le verger d'Elisa. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Le verger d'Elisa. Afficher tous les articles

samedi 13 janvier 2018

Classroom Limits

Limits are the foundation for discipline in the Montessori toddler environment. Limits are clear and simple rules that are consistently upheld in the community. Young children need limits to feel safe and secure in their environment. Limits also help children establish who they are within a community. Adults maintain these limits and model them to the children. 

"The Umbrella Limits" 


The child in the toddler environment is allowed freedom within these three limits:

  1. Treat other people with respect, kindness, and peace both physically or emotionally 
  2. Treat the materials and environment with care. 
  3. Treat self with respect and care.  

In our classroom, as long as the Umbrella Limits are being followed, the child is free to choose an activity and work on it for as long as they desire.

If a child needs help with following a limit, we may model the expected behavior, provide a lesson, or invite the child to the quiet corner.

Expectations:

 There are certain expectations which we set and model in the classroom.
  • Use a rug to define your space when working on the floor. Roll and return rug when finished.
  • Table works may only be completed on a table.
  • Clean up all materials when finished.
  • Return work to the shelf so it is ready for the next friend to use.
  • Walk in the classroom.
  • Maintain a quiet voice level.
  • Ask to observe a friend. If they agree, observe silently with your hands behind your back.
  • Try to dress self before asking for help from an adult.
  • Try each food item at lunch before receiving the next course.
  • Clean up dishes from lunch.
  • Brush teeth after lunch. 

Expectations grow and evolve along with the children.  As they become more confident and capable with tasks, their expectations will increase.  

Nikki

Firefighters: Thank you Captain Thirot


Throughout the months of November and December, the toddler community learned about the important career of being a firefighter. We read books, sang songs, looked at pictures, and made crafts. 




On December 12, we visited the Coulommiers fire station. Captain Thirot, hosted our tour of the fire station and garage of emergency vehicles.

The firefighters greeted us and welcomes the children.

We got to watch the rescue vehicle send its ladder up into the sky.




The children were able to test out all the machinery used in rescuing people.




One of the most memorable moments was when the children got to dress up in firefighter gear!




We even got to test out the hose!



It was a great day of exploring and learning at the fire station!


Nikki

mardi 28 février 2017

Pratical life : Making Bread

Each morning in the toddler community, one child is invited to make bread. The children have been working since September to build their skills, concentration level, coordination and knowledge of order. It is a big task that the children take with great responsibility. They get to serve the bread at lunch, share it with other classrooms, and take some home for their families. This not only helps children build their Practical Life skills but it helps them feel connected to their community. 


If you would like to try this activity at home, here is the lesson plan guide:

MATERIALS: flour, salt, sugar, water, yeast, oil (optional), small bowl, large bowl, spoon, measuring cups, pastry weight, apron

PRESENTATION: 

  • Wash hands
  • Put on apron
  • Pour yeast, sugar, and water into small bowl
  • Stir mixture
  • Measure flour to 400 grams
  • Pour flour into large bowl
  • Add salt and oil into large bowl and mix
  • Add contents of small bowl into large bowl and mix
  • Mix until there is no longer any dry flour
  • Lightly flour table surface
  • Put dough out onto floured table
  • Flatten the dough then fold in half several times (kneading)
  • Return dough to bowl to rise
  • Clean up materials and table
  • Adult puts bread into oven
CONTROL OF ERROR:

  • Size of measuring cups and containers
  • Dough will be too sticky if too much water is added
  •  Dough will be too dry if not enough water is added
POINTS OF INTEREST:

  • Measuring and pouring ingredients
  • Kneading and shaping dough
  • Being able to make bread to serve at lunch
  • Taking bread home to share with family
  • Olfactory, tactile and gustatory sensations
DIRECT AIM:

  •  Independence
  •  Order
  •  Concentration
  •  Coordination
INDIRECT AIM:    

  •  Making bread with own two hands
  •  Sharing with community

LANGUAGE: 

English/French
  •  Bread/Pain
  • Apron/Tablier
  • Flour/Farine
  • Yeast/Levure
  • Salt/Sel
  • Sugar/Sucre
  • Water/L’eau
  • Oil/Huile
  • Bowl/Bol
  • Spoon/Cuillère
  • Pour/Verser
  • Mix/Mélanger
  • Knead/Pétrir
AGE: 
You can start at 2- 2,5 years old.
EXTENSIONS AND VARIATIONS:
  • Using a rolling pin
  • Making a special recipe



Nikki

mercredi 24 février 2016

Début des inscriptions

J'ai l'immense joie de vous annoncer que les inscriptions peuvent commencer.

Je m'excuse de ne pas avoir rappeler certains parents mais n'étant pas certaine de pouvoir ouvrir, j'ai préféré attendre d'avoir une solution définitive. 



dimanche 10 mai 2015

Pétition





En signant cette pétition, je montre mon soutien à l’ouverture de l’école Montessori au 5 rue de Penthièvre à Crécy-la-Chapelle.

Voici les raisons d’être pour l’autorisation de cette école :

Elle permettrait d'aider les enfants, notamment ceux qui sont en difficulté dans le système traditionnel, en proposant une alternative.

Cette alternative, par sa simple existence, donnerait le choix aux parents, qui pourraient alors, au besoin ou par envie, opter pour une approche différente.

Les écoles Montessori permettent à chaque enfant de s'épanouir selon ses capacités dans la mesure où la pédagogie qui y a cours est basée sur la coopération, privilégie l'autonomie et permet l'expérimentation. La plupart des apprentissages y sont reliés à des pratiques manuelles et l'erreur est considérée comme essentielle au processus.

Elles offrent la chance d'un déploiement sur le plan individuel autant que social dans un cadre harmonieux, avec le respect et la créativité pour finalités.


Or, le parc de la propriété du 5 rue de Penthièvre (qui était auparavant une maison de retraite et donc un établissement recevant du public !) serait un élément clé dans le succès de cette démarche. Des installations telles qu’une volière, une serre, un potager, un verger étaient prévues.

Le retrait du permis tient au fait que la propriété est en zone inondable. Notez que c'est le cas de toutes les installations alentour ou presque et que nos locaux n'ont jamais pris l'eau depuis bientôt 20 ans que nous y sommes installés.

Si cela se produisait néanmoins, les enfants pourraient facilement et rapidement être mis en sécurité aux étages supérieurs, accessibles via 3 escaliers.

Évidemment, des exercices d'évacuation seraient menés régulièrement afin de préparer tout le monde aux éventuelles situations d'urgence.

Par ailleurs, cette école dynamiserait encore un peu la ville et son centre-ville, en amenant de nouvelles familles à proximité de ses commerces et en s'intégrant à la vie de la communauté : un cours de théâtre en partenariat avec le Cours Florent, accessible aux enfants non-inscrits à l'école, était par exemple déjà programmé.

 L’impasse serait interdite aux voitures des parents, et la cour de récréation serait à plus de 70 mètres de la propriété mitoyenne la plus proche, l'école n’occasionnerait ainsi qu’une gêne minime pour le voisinage, quoi qu'en dise sa pétition. Nos voisins sont loin d'être les seuls concernés par cette structure et leur réticence ne devraient pas contribuer à nous priver d'une structure à taille humaine dont les méthodes font leurs preuves dans le monde entier. 

Des baptêmes et des mariages ont lieu à l’Eglise Saint-Georges dans la même impasse, faudrait-il les empêcher sous prétexte qu’ils sont une nuisance pour les habitants de la rue ? A mon avis, c’est tout le contraire ! Ils font partis de la vie de notre ville.

Cela fait bientôt 2 ans que je me bats pour que ce projet prenne vie, et votre soutien, en ce moment critique, est devenu crucial…

 En vous remerciant par avance,
 Florence Rabier.

You can sign my petition by clicking here.

vendredi 20 mars 2015

Avancement

Après de longs mois d'attente, une lettre recommandée m'a apporté la bonne nouvelle. Tous les bureaux ont dit oui. J'ai le permis de construire.

Ils reste maintenant deux mois de plus d'attente. Voici une lettre écrite pour les voisins.


Chers voisins,

Voici les éléments de gestion de l’école qui permettent de penser qu’elle s’intègre avec cohérence à la vie du village.

-       Les parents ne pourront pas accéder à l’impasse en voiture sauf si la voiture est conduite par une personne à mobilité réduite.

-       L’entrée de la cours de récréation se situe à plus de 70 m de la première maison et à plus de 80 m des autres. Elle est face au Morin, du côté du parc et des terrains de football. Le bac à sable est à plus de 100 m.


-       Les classes sont côtés sud, donc côté jardin.

-       Les horaires d’arrivée et de départ des enfants ont été étalées de sortes que tous les enfants ne viennent pas/ ne sortent pas en même temps.
« Il est possible de déposer les enfants entre 8h et 8h45. La porte sera fermée à 9h pour le début des cours.
Les enfants de la communauté enfantine terminent à 16h15.
Les enfants de la maison des enfants terminent à 16h30.
Les enfants de primaire terminent à 16h45. »

-       L’école n’aura jamais plus de 3 classes. Cela restera une petite école de campagne.


Cette école est l’occasion pour moi de faire quelque chose de bien, d’aider des enfants, de donner du travail. C’est un beau projet et je souhaite qu’il le reste. C’est pourquoi je garderai à l’esprit le voisinage dans la gestion quotidienne de l’école.



samedi 28 février 2015

Echange/ troc de plantes 77

J'ai besoin de créer une haie pour délimiter la cours de recréation.

Je recherche des plantes pour faire une haie non toxique.

Je recherche aussi des vivaces ou bien des plantes qui se resèment toutes seules pour décorer la barrière comme sur la photo.



En échange, j'ai:


  • des thuyas
  • des aucubas
  • des lauriers cerises
  • des ifs
  • du papyrus
  • des Schlumbergera fleur rose fuchsia
  • un frêne 
  • des marronniers
  • des noyers 
  • des troènes


mardi 5 août 2014

Visualisation de la classe 3-6

J'avais besoin de visualiser le nombre d'étagères que je pourrais mettre dans l'espace disponible.
J'ai donc modélisé la futur classe avec Kozikaza.





J'ai tellement envie que ce projet prenne vie. Croisons les doigts!

dimanche 12 janvier 2014

Avancement du projet

Tout d’abord, je vous souhaite une
 Bonne Année 2014 !!

Après une période de latence, le projet redémarre pour mon plus grand bonheur. 
Il faut se réjouir car cette période aurait pu être bien plus longue.
Prochaine étape, rencontrer l’architecte et déposer le changement d'affectation.

Cependant, la mauvaise nouvelle est que l'ouverture en septembre n'est plus du tout réaliste. 
Je pense donc ouvrir pour janvier 2015.
Les inscriptions commenceront lorsque j'aurai obtenu toutes les autorisations. J'espère dans environ 7 mois.

En attendant, voici des photos qui m'inspirent.
J'espère pouvoir réaliser une école dans cette esprit là.

Montessori school St Paul Minnesota
Emile Montessori School Futuoka Japon
Cozy Palms Montessori USA




Silverbrook Farm USA

dimanche 13 octobre 2013

FAQ: Discipline et liberté

Voici les mots exacts de Maria Montessori à propos de ce sujet:

"N'est pas discipliné un individu rendu artificiellement silencieux et immobile comme un paralytique. Nous appelons discipliné un individu qui est maître de lui et qui peut, par conséquent, disposer de lui même ou suivre une règle de vie.

Cette discipline active n'est pas facile à obtenir mais elle contient autre chose que la condamnation à l'immobilité.

Cette liberté doit avoir comme limite l'intérêt collectif, et comme forme ce que nous appelons  l'éducation des manières et des gestes. Nous devons donc interdire à l'enfant tout ce qui peut offenser autrui ou lui nuire, tout ce qui prend l'allure d'un geste laid ou grossier. Mais toute manifestation ayant un but utile, quelle qu'elle soit, et sous quelque forme qu'elle se présente, doit lui être permise; et le maître doit l'observer.

Il faut, pour cela, éviter rigoureusement d'arrêter les mouvements spontanés, et d'imposer des actes de par la volonté d'autrui; à moins qu'il ne s'agisse d'actions inutiles ou néfastes, précisément parce qu'elles doivent être étouffées, détruites.

La première notion que doivent acquérir les enfants pour que la discipline soit active, c'est la notion du bien et du mal: et le devoir de l'éducatrice d'empêcher l'enfant de confondre le bien avec l'immobilité et le mal avec l'activité.

Une classe où tous les enfants auraient une activité utile, intelligente et consciente, sans manifester aucune impolitesse me paraîtrait une classe bien disciplinée.

On ne serait être libre sans être indépendant.

"Or, celui qui prétendrait que le principe de liberté guide aujourd'hui la pédagogie et l'école ferait sourire....
liberté=" une école qui permette le développement des manifestations spontanées et de la personnalité de l'enfant."

(*) Pédagogie scientifique -Tome 1 - Maria Montessori

samedi 12 octobre 2013

FAQ: le coût


"Depuis 1980, les dépenses annuelles moyennes par élève du préélémentaire et de l'élémentaire se sont rapprochées en raison de l'augmentation du nombre d'enseignants par élève et à l'important accroissement des dépenses de personnel des communes en préélémentaire. Par ailleurs, la dépense moyenne par élève du préélémentaire a fortement progressé entre 1980 et 2006, soit plus de 73 % en prix constants, dans un contexte général de baisse des effectifs d'élèves du premier degré, de maintien des postes d'enseignants et de revalorisation de leur carrière.
De 1990 à 2006, le coût d'une scolarité en maternelle, calculé en tenant compte pour chacune de ces deux dates du nombre moyen d'années passées en préélémentaire, s'est accru de plus de 50 %, puisque la dépense pour une scolarité en maternelle est passée de 9 900 euros en 1990 à 14 910 euros en 2006 . Cette croissance des coûts est plus forte que pour l'enseignement élémentaire (+35,6 %)."

Source : http://www.senat.fr/rap/r08-047/r08-0473.html

Quand je vous dis que nous faisons le maximum pour tirer les prix vers le bas car nous sommes avant tout des gens passionnés qui croyons qu'une meilleure éducation existe.

vendredi 23 août 2013

FAQ: Différences entre une école Montessori et une traditionnelle

Je suis entourée de gens qui ne comprennent pas bien Montessori et qui me disent des phrases comme: " De toute manière, il n'y a pas de grandes différences entre une école Montessori ou traditionnelle." Ou la sempiternelle phrase : " On s'en est sorti en allant à l'école normale alors je ne vois pas pourquoi mes enfants iraient ailleurs." Sous entendu, on a tous un job autour de la table.

Tout simplement parce que ce système laisse pleins de gens sur le côté et que même ceux qui ont un travail manquent souvent de confiance en eux. Combien de fois, j'ai entendu " Je déteste les maths..."

Voici un petit article:

_________________________________________________________________________________

Les inégalités d’accès aux différentes filières (juin 2013)


90 % des enfants d’enseignants observés en sixième en 1995 ont obtenu le bac environ sept années plus tard, contre 40,7 % des enfants d’ouvriers non-qualifiés et 27,6 % des enfants d’inactifs, selon le ministère de l’Education nationale. Les écarts sont considérables selon les milieux sociaux, notamment du fait de l’influence du niveau de diplôme des parents, dans un système scolaire très académique.

Le type de filière empruntée diffère fortement selon les milieux. Parmi les enfants d’ouvriers qui ont eu leur bac, 34 % l’ont eu dans une filière générale, 31 % dans une filière technologique et 34 % dans une filière professionnelle. Chez les enfants de cadres supérieurs, les trois quarts ont eu un bac général, 16 % technologique et 8 % professionnel. Au total, 40 % des enfants d’enseignants ont obtenu un bac dans la série scientifique, contre 4,6 % pour les enfants d’ouvriers non-qualifiés.

Bacheliers d'une génération
Selon la catégorie sociale des parents
Unité : %
Tous types de bac (1996)Tous types de bac (2002)Bac génér. et technol. (1996)Bac géner. et technol. (2002)Bac S (1996)Bac S (2002)
Agriculteurs70,569,752,853,724,117,7
Artisans commerçants57,463,546,053,612,513,4
Chefs d'entreprise74,083,965,676,721,729,6
Enseignants86,790,684,286,644,840,2
Cadres supérieurs87,787,683,984,242,441,0
Professions intermédiaires74,076,765,566,621,722,9
Employés de bureau59,162,149,750,513,811,0
Employés de commerce55,758,839,444,59,710,4
Employés de service43,438,029,426,67,02,7
Ouvriers qualifiés50,852,937,939,18,78,7
Ouvriers non qualifiés42,440,730,427,76,44,6
Inactifs29,927,622,117,64,03,7
Ensemble61,062,951,052,217,416,6
Lecture : 90,6 % des enfants d'enseignants contre 40,7 % des enfants d'ouvriers non qualifiés étaient bacheliers (général et technologique) en 2002.
Source : Ministère de l'éducation nationale - Enfants entrés en sixième en 1989 et 1995






























_________________________________________________________________________________

Je ne parle même pas du taux de chômage ou du nombre d'enfants qui ne comprennent pas un texte à l'entrée en 6ème.

Pour la première phrase, qu'on se le dise, je serais la première heureuse de pouvoir mettre ma fille dans l'école publique du coin de la rue. Seulement les différences sont énormes. Tant qu'il n'y a pas de professeur d'anglais au moins à mi-temps, que les classes ne sont pas verticales ( 3-6 ans),qu'il y a des notes et que la maîtresse choisit le temps dont l'enfant a besoin pour acquérir une notion, ma fille n'y mettra pas les pieds.

Faisons un petit tableau:


Ecole traditionnelle
Ecole Montessori
Classe de 25-30 enfants du même âge
Classe verticale (30 enfants de 3 niveaux différents)
Enseignement du français
Enseignement bilingue
Manuel scolaire, cahier, crayon
Matériel sensoriel avec contrôle de l’erreur
Période de travail, coupure du cycle
Cycle de travail ininterrompu
Pédagogie basée autour du professeur
Pédagogie basée autour de l’enfant
L’enfant est passif et reçoit des leçons
L’enfant est actif dans ses apprentissages
Discipline extérieure
Discipline intérieure
Education collective
Suivi individuel
Les erreurs sont des fautes que l’on doit éviter
Les erreurs font parties de l’apprentissage
Compétition
Coopération
Curriculum séparé par matière
Curriculum intégré
Les interactions sont à éviter
Les enfants sont encouragés à s’entraider et collaborer entre eux
L’objectif global est de finir le curriculum
L’objectif global est que l’enfant développe son autonomie, sa confiance en soi, sa discipline intérieur et sa joie d’apprendre
Assis sur une chaise la plupart du temps
Libre de travailler dans la position choisie
Sujet d’étude choisi pour lui
Etude de la notion en suivant ses intérêts
Table tournées vers la maîtresse
L’éducatrice se déplace de table en table